Présentation du locataire Référent Ascenseurs des Moulins

Côte d’Azur Habitat rencontre de manière récurrente des dysfonctionnements et des pannes sur les ascenseurs de son patrimoine, 542 appareils pour près de 12.000 logements dont 63 uniquement sur les Moulins !

Ainsi, moins de 30% des pannes d’ascenseurs sont dues à des défaillances techniques qui le plus souvent sont réparées dans un délai de 24 à 48 H. Mais, depuis quelques années on observe une recrudescence des pannes dues cette fois ci à un phénomène nouveau : Le vandalisme !!

Plus de 70% des pannes d’ascenseurs sont dues à des actes de vandalisme ce qui nécessite des commandes de pièces et des délais de réparation plus longs (plusieurs semaines de mises à l’arrêt pour certains ascenseurs).

Ces délais importants sont une véritable contrainte pour les locataires qui voient leur mobilité profondément contrariée face à ce constat j’ai souhaité mettre en place rapidement les moyens afin de lutter efficacement contre ces pannes et dysfonctionnements. J’ai ainsi réuni en juillet dernier l’ensemble des ascensoristes afin de trouver avec eux des solutions pérennes.

Nous avons donc décidé :

  • Amélioration de la communication auprès des locataires par une distribution de notes dans les boîtes aux lettres et dans les halls d’entrée détaillant les causes de la panne et la durée de la mise à l’arrêt de l’appareil. Un guide des règles d’utilisation des ascenseurs est disponible dans les agences au siège et sur simple demande par mail. Un article dans le numéro 19 du Journal des Locataires « Entre Nous » d’Octobre vient d’être consacré à ce sujet. Il est disponible en dernière page de ce document.
  • Organisation des Journées de sensibilisation au Collège Jules Romain le 21 avril 2016 et la 2ème aujourd’hui.
  • Portage de courses en cas de panne de longue durée par les agents de Côte d’Azur Habitat ou du service civique, et/ou avec la participation de l’ascensoriste.
  • Lors de la relance des marchés, des clauses plus contraignantes seront instaurées (pénalités et stocks de pièces de rechanges obligatoires).
  • D’autres pistes de réflexion sont en cours dont une cabine équipée anti-vandalisme déjà installée dans une de nos cages d’escaliers.
  • Désignation d’un locataire référent : elle a pour but, en complément du travail déjà effectué par les services de CAH et du prestataire ascensoriste, d’améliorer l’information et la sensibilisation des locataires à la lutte contre les actes de vandalisme par une vigilance exercée par tous. Son rôle n’est pas de substituer aux services de CAH ou de ses prestataires mais d’intervenir en complément sur des actions d’animation et de sensibilisation des locataires.