Remise des clefs à 6 étudiants lors de l’opération Apparté

La ville de Nice (qui grimpe cette année dans le Top 10 du palmarès du journal L’Etudiant), la Métropole Nice Côte d’Azur et ses partenaires sont mobilisés pour offrir des conditions d’étude et un cadre de vie agréables aux étudiants du territoire métropolitain.

Les collectivités poursuivent les efforts entrepris notamment dans le domaine du logement avec un objectif d’ici 2016-2017 de 890 logements sociaux étudiants supplémentaires et un soutien financier important au CROUS pour l’aider dans la réhabilitation et la restructuration de ses résidences étudiantes.

La Métropole Nice Côte d’Azur s’engage aux côtés de la Fédération des Associations et Corporations Étudiantes du 06 (Face 06) dans l’opération « Apparté », une solution alternative et solidaire pour aider les étudiants en situation de précarité à accéder à un toit à moindre coût, tout en bénéficiant d’un encadrement et d’un soutien.

Opération « Apparté » : 5 logements solidaires

Cinq logements rénovés du patrimoine privé de la Métropole Nice Côte d’Azur ont été mis à disposition à titre onéreux à des étudiants en situation de précarité sociale (afin de contribuer au plan Logements Solidaires).

Ces cinq logements (4 F2 et 1 F3) ont une surface comprise entre 29 et 45 m². Le loyer mensuel est de 7€ le m² soit des loyers compris entre 203€ et 315€ par mois.

Les appartements ne sont pas meublés mais la Métropole Nice Côte d’Azur a équipé les coins cuisines de plaques électriques doubles, d’un réfrigérateur et d’un four à micro-ondes. Les conventions d’occupation ont été conclues pour une durée de 1 an renouvelable en fonction du cycle universitaire de l’étudiant-locataire.

La Face 06 s’est occupée de proposer plusieurs candidats à la Métropole. Les étudiants ont été sélectionnés sur critères sociaux et de réussite universitaire dans le cadre d’une commission d’évaluation des candidatures.

Nice, ville étudiante

Avec plus de 27.000 étudiants, Nice, pôle universitaire d’excellence, pointe à la 3e place du classement des grandes villes universitaires françaises, à la 2e place en matière d’accueil d’étudiants étrangers (18%) et à la 5e place pour le rayonnement international.

Sur le territoire de la Métropole, toutes les conditions sont créées pour que les étudiants et les chercheurs bénéficient d’un environnement idéal pour suivre leurs études et développer leur carrière. La politique active menée par la ville de Nice, en collaboration avec ses partenaires, est une politique globale dont les axes stratégiques sont :

L’amélioration de la vie de l’étudiant dans la ville

Soutien aux actions événementielles culturelles et sportives dédiées aux étudiants : Ronde des facs, Mars aux Musées, Raid Edhec, Fête des sciences, Foulées Humanice, Tremplin musical de la Face 06, Festival de théâtre universitaire, Journée d’Accueil des Etudiants qui réunit chaque année plus de 2.000 jeunes etc.

Renforcer l’accès aux soins pour tous les jeunes : avec le « Chèquier jeune santé » mis en place par la ville il y a quelques semaines et qui intervient en complément du dispositif de la CPAM. Le chéquier permet de renforcer l’information des jeunes dans le domaine de la santé bucco dentaire et de la vaccination, de faciliter leur accompagnement dans un parcours de prévention et de soins, d’avoir un accès gratuit à des consultations de prévention (vaccination, dentaire) et d’être accompagné d’un professionnel de santé.

Intervention dans le domaine sportif : modernisation des équipements, participation financière à la réhabilitation d’équipements universitaires (récemment aide à la rénovation du centre sportif Fielding) et tarifs préférentiels étudiants dans les infrastructures sportives municipales.

Nice facilite les déplacements de ses étudiants, en leur proposant un maillage performant de transports et des tarifs privilégiés. Des stations Vélos Bleus sont situées à proximité de tous les campus, des abonnements spécifiques aux Auto Bleues (frais d’inscription offerts et 10% de réduction sur les locations) et sur le réseau Lignes d’Azur leur sont proposés (150€ / an pour les étudiants de moins de 26 ans et 224€/an pour les + de 26 ans – au lieu de 320€/an sur le réseau Lignes d’Azur). La ligne 1 du tramway relie les campus de Valrose et Pasteur, la nouvelle ligne les reliera au futur éco-campus de la plaine du Var en passant au pied de la faculté de Droit et de Sciences Politiques.

Nice est solidaire des étudiants : Nice est la 2e ville en France à avoir ouvert en 2012 une épicerie solidaire « Agora-é ». Celle-ci permet aux étudiants en situation de précarité de bénéficier de produits de consommation courante à 1/10e de leur prix. Par ailleurs, la ville a soutenu la création en 2009 d’un bureau d’aide psychologique universitaire (BAPU).

Dans le domaine du logement, la ville et la Métropole sont fortement mobilisées. La demande en matière d’offre de logements est très forte de la part des étudiants. Dès 2008, la ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur ont pris la mesure de cette attente et développent depuis une offre diversifiée et adaptée. Ainsi, entre 2008 et 2014, 1038 logements sociaux ont été réalisés (308) ou sont en cours de construction (730). Elle apporte un soutien financier important au CROUS pour l’aider dans la réhabilitation et la restructuration de ses résidences étudiantes.

La Métropole s’est engagée aux côtés de la Fédération des Associations et Corporations Étudiantes du 06 (Face 06) dans l’opération « Apparté », une solution alternative et solidaire pour aider les étudiants en situation de précarité à accéder à un toit à moindre coût, tout en bénéficiant d’un encadrement et d’un soutien.

La ville de Nice soutient la recherche et l’innovation : subventions aux laboratoires dans le cadre du comité Doyen Lépine, attribution d’aides individuelles jeunes chercheurs, subvention à l’Observatoire de la Côte d’Azur, à l’association Recherche et Avenir, participation au financement de nombreux projets immobiliers liés à la recherche – Archimed, Universarium à l’Observatoire de la Côte d’Azur, Institut sur le Vieillissement (IRCAN) etc. Ces actions favorisent le rayonnement intellectuel, scientifique et culturel du territoire métropolitain.

Une collaboration étroite avec l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le territoire

La ville de Nice, la Métropole Nice Côte d’Azur et ses partenaires ont une vision commune et partagée du développement de l’attractivité universitaire du territoire. Ensemble ils créent des campus universitaires et de recherches de premier plan et favorisent la construction d’un écosystème complet. Cette collaboration a déjà portée ses fruits.

Quelques exemples :

Création d’un « Eco-campus » spécialisé dans les technologies vertes et le développement durable au cœur de l’Eco Vallée avec déjà l’IMREDD, inauguré en 2012 et son Smart City Innovation Center, ouvert début 2015, co-développé par l’Université, la Métropole et des industriels partenaires,

Développement de filières liées à la silver économie avec l’ouverture du pôle d’excellence « 27 Delvalle ». Positionné au cœur de la Cité Européenne de la Santé à l’Est de Nice, le « 27 Delvalle » accompagne le développement des startups positionnées sur la Silver Economie et la création d’emplois dans le domaine de la e-santé.

L’objectif des partenaires est de créer des « Campus-Cluster » spécialisés dans l’innovation et l’accompagnement des entreprises et des chercheurs et de développer une université moderne, dynamique, tournée vers l’excellence, en lien avec l’économie de demain.

Création de la Maison de l’Etudiant « Olivier Chesneau » qui comprendra un guichet unique d’information et de services, 196 logements, un « Faculty club » et le siège social du CROUS Nice-Toulon.

Cette réalisation de qualité permettra de dynamiser le Campus Saint d’Angely et de faire rayonner plus encore Nice et son Université à l’international. L’ensemble du bâtiment devrait être livré à la rentrée universitaire 2016. L’ensemble des services devrait être installé entre la fin 2016 et le début de l’année 2017.

Installation à Nice du siège de l’institut de recherche en finance Edhec Risk Institute au cœur du campus niçois de l’EDHEC,

Dossier de candidature IDEX (Initiative d’Excellence) auquel a répondu la COMUE (Communauté d’Universités et d’Etablissements) « Université Côte d’Azur » et qui repose en grande partie sur ce modèle collaboratif. Le dossier de Nice a été sélectionné comme l’un des trois meilleurs dossiers. Si la COMUE « Université Côte d’Azur » était retenue cela permettrait de percevoir entre 10 et 15 millions d’euros par an pour financer la recherche azuréenne pendant 10 ans et de porter l’ambition scientifique française à l’échelle mondiale. Le dossier de Nice a été sélectionné comme l’un des trois meilleurs dossiers.

L’obtention du label Campus Prometteur doté de 60 millions d’euros de subventions de l’Etat, pour la réalisation de 4 projets structurants pour le territoire : financement du campus Stic à Sophia Antipolis (20M€), réalisation de la Tour Pasteur (15M€), opération Vie Etudiante (10M€) et création de l’Institut Méditerranéen du Risque de l’Environnement et du Développement Durable (15M€), inauguré le 21 février 2012 au cœur de l’Eco Vallée.

Distinction « Labex – Laboratoires d’excellence » qui a été décernée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche à 5 laboratoires de l’Université qui vont recevoir 46 millions € de subventions.

Créer sur le territoire un environnement économique idéal pour favoriser l’insertion professionnelle des étudiants et jeunes chercheurs

La responsabilité de l’ensemble des partenaires est de créer les conditions pour que l’étudiant puisse, dès le début de ses études, bénéficier d’un environnement économique idéal pour développer sa future carrière et trouver de l’emploi sur le territoire où il a étudié.

La création d’entreprises et de nouvelles filières économiques impliquant l’Université, les laboratoires de recherche, les entreprises et les grands industriels partenaires est ainsi un des axes majeurs de la politique menée par la Métropole, la ville de Nice et ses partenaires.

Dans cet objectif et afin de soutenir l’emploi et promouvoir l’innovation, la Métropole s’est notamment dotée dès 2008 d’une pépinière d’entreprises, « le CEEI » (Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation). Depuis son ouverture, 62 entreprises et 290 emplois ont été créés. En 2015, la Métropole va accroitre la surface du CEEI de 850 m² pour atteindre 4.400 m².

A Nice, l’enseignement supérieur est à l’image de la spécificité du territoire, tourné vers l’international. Par la création de nouvelles filières économiques, orientées vers les secteurs d’avenir (éco industries, TIC, risques, santé, mobilité, tourisme) et vers des collaborations toujours plus étroites avec de grandes entreprises leaders (ErDF, IBM, Suez Environnement, Schneider, Bouygues, BOSCH, Orange…) les partenaires répondent eux-mêmes aux besoins propres au territoire métropolitain.